Vous êtes ici

Relations entre le Canada et Wallonie-Bruxelles

Parlement du Canada | © Benoit Debaix
Parlement du Canada | © Benoit Debaix .

Les relations de Wallonie-Bruxelles avec le Canada

Les relations entre Wallonie-Bruxelles et le Canada sont étroites et reposent sur un socle de valeurs, une histoire partagée et des objectifs communs de développement durable. Elles se concentrent notamment sur les échanges culturels, académiques, scientifiques, économiques et de jeunes. L’implication dans la Francophonie et le partage de la langue française rassemblent également la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Canada, les provinces du Québec, du Nouveau-Brunswick ou encore de l’Ontario, notamment au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Préalablement aux réformes institutionnelles en Belgique, de nombreux accords entre le Canada et la Belgique ont été signés dans un grand nombre de domaines. Depuis 2007, l’accord sur la mobilité internationale des jeunes (programme vacances-travail ou PVT) permet à de jeunes Canadiens de se rendre en Belgique et à de jeunes Belges de se rendre au Canada afin de découvrir le pays en ayant la possibilité d'y travailler. En 2018, la Fédération Wallonie-Bruxelles a hérité d’un accord de co-production en cinéma signé entre la Belgique et le Canada, dont de nombreuses co-productions ont émergé depuis.

 

Relations avec le Québec

Le Québec et Wallonie-Bruxelles entretiennent des relations particulièrement fortes. En 1980, la Wallonie a signé son premier traité de coopération internationale avec le Québec, et en 1982, c’était au tour de la Communauté française de signer un accord avec la belle Province.

En mars 1999, pour faire suite à l’évolution institutionnelle des entités et pour réaffirmer symboliquement le caractère privilégié des relations Wallonie-Bruxelles/Québec, un accord-cadre portant notamment sur les domaines de l’éducation, la culture, l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation, a été signé par les chefs des exécutifs du Gouvernement wallon, du Gouvernement de la Communauté française et du Collège de la Commission communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale (COCOF) et du Québec. La mise en œuvre de la coopération est assurée par le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et par Wallonie-Bruxelles International.

C’est aussi au Québec que Wallonie-Bruxelles a établi sa première Délégation générale Wallonie-Bruxelles, le 5 novembre 1982, à Québec.  En 1996, l’AWEX établit un bureau à Montréal et, en 2013, la Délégation générale ouvre une antenne à Montréal. Quant au Bureau de liaison scientifique et technologique de Wallonie-Bruxelles International au Canada, il s'est installé en 2014 Montréal, dans le Quartier de l’Innovation.

 

Vers de nouvelles collaborations avec l’Ontario

De nombreux échanges existent entre Wallonie-Bruxelles et l’Ontario, principalement au niveau académique, économique et culturel. Le 22 septembre 2021, la Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Ministre des affaires francophones de l’Ontario ont signé une déclaration commune engageant leur gouvernement à renforcer encore leur coopération dans différents domaines, dont notamment l’enseignement supérieur, le numérique, la jeunesse et  la promotion de la langue française ainsi que la francophonie économique.

 

Coopération avec l’Acadie

Depuis plusieurs décennies, Wallonie-Bruxelles et les Acadiens entretiennent des relations privilégiées. Le 28 mai 1998, une entente entre la Province du Nouveau-Brunswick et la Commission communautaire française de Bruxelles a été signée. Cet accord de coopération prévoit un arrangement particulier entre les deux entités en matière de formation professionnelle et permanente des classes moyennes.

De plus, en 2003, la Société nationale de l’Acadie (SNA) et Wallonie-Bruxelles ont mis en place plusieurs programmes de coopération afin de faciliter les contacts et la création de partenariats entre le peuple acadien et  Wallonie-Bruxelles dans les domaines de la jeunesse et du développement culturel, en particulier la littérature, le cinéma et la musique.