Vous êtes ici

Retour gagnant du cinéma belge au Festival de Cannes

 © Photo News
© Photo News.

L'histoire d'amour entre le festival de Cannes et le cinéma belge se poursuit ! 
À ce propos, nous vous invitons à relire l'article de la journaliste Aurore Engelen paru dans la Revue Le CLAP en août 2021(page 18-21).

 

Après deux années loin de la croisette cannoise, acteurs et actrices, réalisateurs et réalisatrices étaient de retour pour le plus grand plaisir des festivaliers ! Lors de la cérémonie de clôture, ce sont trois long métrages belges qui ont séduit le jury de la compétition officielle de la 75e édition du festival de Cannes, présidé cette année par l'acteur Vincent Lindon.

  • Un retour gagnant pour Jean-Pierre et Luc Dardenne lauréats du Prix du 75e pour leur 9e long métrage« Tori et Lokita ». Les Dardenne remportent leur 8e prix à Cannes !
    Le film posant un regard plein de compassion et de réalisme cru sur deux enfants de l’immigration africaine en Belgique.
     
  • Pour son 2e film, le réalisateur Lukas Dhont remporte le Grand Prix ex aequo avec «Close ».
    Un film autobiographique sensible et émouvant, porté avec justesse de ces deux jeunes interprètes et la talentueuse actrice Émilie Dequenne - Prix d’interprétation féminine dans « Rosetta » (Palme d’or) des frères Dardenne en 1999.
     
  •  Prix du Jury ex-aequo attribué à « Le Otto montagne » (Les huit montagnes) de Charlotte Vandermeersch et Félix Van Groeningen. (une co-production avec l'Italie).
    Il s'agit du premier long métrage de la réalisatrice et du 2e film pour Félix Van Groeningen, réalisateur de « La merditude des choses » 

 

Dans la sélection parallèle de la Semaine de la critique, Dalva, le premier long métrage d’Emmanuelle Nicot présenté en première mondiale repart triplement primé !

  • L'actrice principale, la jeune comédienne Zelda Samson s’est vu remettre le Prix Fondation Louis Roederer de la Révélation.
  • Le film a également été récompensé par le prix FIPRESCI de la Semaine de la Critique. La fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI)
  • le film remporte enfin le Grand Rail d'Or, prix décerné par un groupe de cheminots cinéphiles, membres de l'association Ceux du Rail, au meilleur long métrage de la Semaine de la critique. 

 

À noter que la coproduction Le Bleu du caftan de Maryam Touzani, coproduit par Velvet films, remporte le Prix Fipresci dans le cadre de la section Un certain regard.

 

Bravo à tous et bravo au cinéma belge !
Nous avons hâte de découvrir ces films sur grand écran au Québec !

 

 

Articles liés